Je gebruikt een verouwderde browser. Upgrade je browser voor een betere surfervaring op deze website.

La sagesse du juge. Au-delà de Montesquieu

Op voorraad
2013
Boek

La sagesse du juge. Au-delà de Montesquieu réfléchit les forces qui, traversant inconsciemment le juge, ont à se nouer en une tresse unique de conduites à propos. Cette unité conditionne l'émergence d'un art de juger. Ces forces ne font face à la désintégration qui s'empare processuellement d'elles qu'en s'intégrant. L'intégration s'identifie à la construction de la subjectivité du juge. Le juge est libre  -  et donc obligé  -  de prendre conscience de ces deux tâches  -  l'unité et l'adaptation des conduites et la subjectivation  -  et d'en répondre. L'obligation d'élaborer et de prendre en compte une éthique, soit un art de se conduire avec justesse dans chaque situation, s'accroît proportionnellement. Austère liberté qui se limite à mesure qu'elle s'étend, qui s'étend à mesure qu'elle se limite et qui construit ainsi la subjectivité du juge.

Ce procès paradoxal est la relation signifiante par excellence en laquelle se transforme processivement le juge, tandis que la subjectivité fluide, qui en résulte, figure le sens. Une réserve se radicalisant en jalonne l'avènement. La subjectivité du juge s'ameublit de la sorte, au point qu'une sagesse se fraie alors un passage éthique constitutif de l'art de juger. Cet art révèle en creux cette sagesse comme un englobant : l'intériorité que le juge a pour désir de devenir et pour invitation d'habiter. Hommage ultime au juge, transformé en une relation tressée entre l'obligation qui libère et la liberté qui oblige, créatrice de ses deux termes interagissants : sa vie intérieure en son atelier secret et sa vie extérieure exposée à son espace public.

ISBN 9782874033032 - Bestelcode 206133100
La sagesse du juge. Au-delà de Montesquieu
€ 50,00

La sagesse du juge. Au-delà de Montesquieu réfléchit les forces qui, traversant inconsciemment le juge, ont à se nouer en une tresse unique de conduites à propos. Cette unité conditionne l'émergence d'un art de juger. Ces forces ne font face à la désintégration qui s'empare processuellement d'elles qu'en s'intégrant. L'intégration s'identifie à la construction de la subjectivité du juge. Le juge est libre  -  et donc obligé  -  de prendre conscience de ces deux tâches  -  l'unité et l'adaptation des conduites et la subjectivation  -  et d'en répondre. L'obligation d'élaborer et de prendre en compte une éthique, soit un art de se conduire avec justesse dans chaque situation, s'accroît proportionnellement. Austère liberté qui se limite à mesure qu'elle s'étend, qui s'étend à mesure qu'elle se limite et qui construit ainsi la subjectivité du juge.

Ce procès paradoxal est la relation signifiante par excellence en laquelle se transforme processivement le juge, tandis que la subjectivité fluide, qui en résulte, figure le sens. Une réserve se radicalisant en jalonne l'avènement. La subjectivité du juge s'ameublit de la sorte, au point qu'une sagesse se fraie alors un passage éthique constitutif de l'art de juger. Cet art révèle en creux cette sagesse comme un englobant : l'intériorité que le juge a pour désir de devenir et pour invitation d'habiter. Hommage ultime au juge, transformé en une relation tressée entre l'obligation qui libère et la liberté qui oblige, créatrice de ses deux termes interagissants : sa vie intérieure en son atelier secret et sa vie extérieure exposée à son espace public.


Table des matières

PRÉFACE d'Edward FORRIER, président de section émérite de la Cour de cassation

Introduction. De l'art de juger à la sagesse du juge
1.Une attitude intérieure
2..s'unifiant dans la désintégration
3..par l'équilibre des forces qui la traversent
4..créant un espace intérieur

Chapitre 1. La stratification éthique du juge
1..L'enjeu de l'éthique : le juge
2..L'enjeu de l'éthique : la société civile
3..La responsabilité éthique
4..La modulation éthique et la repersonnalisation du juge

Chapitre 2. Sagesse comme éthique
1..La méthode de l'extériorité intérieure
2..La sémantique du style des jugements
3..La sémantique du style des juges
4..La motivation intégrale du juge
5..La voie de l'éthique
6..L'autocréation du juge
7..L'amorce
8..L'amorce continue
9. La présence
10..Sagesse comme éthique

Chapitre 3. Verbaliser le juge
1..L'ordre des raisons
2..Les dix thèses créatrices continues de l'institution
3..Des compétences à l'agir du juge
4..De l'agir du juge à son expérience du monde
5..La discipline, tutrice de l'expérience du monde
6..L'art de juger, source et produit de l'éthique du juge

Chapitre 4. Lever l'être sage
1..L'état de la question
2..La dissociation judiciaire
3..Le déficit éthique judiciaire
4..La quête d'une sagesse
5..La recherche d'une éthique immanente
6..La disposition judiciaire à être sage

Chapitre 5. Etre, comment
1..Juger-répéter et juger-résoudre
2..L'indépendance
3..L'impartialité
4..De la transitivité à la réflexivité
5..La disposition
6..La disponibilité

Chapitre 6. Re-lier
1..La subjectivité comme dignité
2.Une dignité qui se conquiert sur la désintégration
3.Une sagesse comme intégration
4..La subjectivation litigieuse du juge
5..La subjectivation judicative du juge
6..La méta-indépendance et la méta-impartialité du juge
7..La subjectivation gestuelle du juge
8..La subjectivation situationnelle du juge
9..La démarche subjectivante
10..La sagesse comme intégrité
11..La méta-subjectivation

Conclusion
1.Un mouvement immanent
2. Processif
3..Mû par une disposition disponible envers le monde
4. Portée par un grand silence
5..La sagesse du juge

POSTFACE de Josette CAUBET, présidente honoraire de la Cour d'assises de Douai, juge de proximité à Lille

POSTFACE d'Alain BLOCH, conseiller à la Cour de cassation

Ontdek ook

Blijf op de hoogte en schrijf je in op onze nieuwsbrief