You are using an outdated browser. Upgrade your browser today to better experience this site.

Communiquer (sur) la radicalité (Les Cahiers Protagoras 4)

Disponible
142 p.
2018
Livre
Auteur(s): Nicolas Baygert, Durin Esther, Maas Élise, Nicolas Loïc

La « radicalité », dans ses différentes dimensions ou acceptions, constitue un terrain d’enquête particulièrement fertile au regard de la variété des corpus qu’elle nourrit et des mobilisations qu’elle porte à l’intérieur de l’espace social et politique ; dans le champ des idées comme dans celui des médias. Malgré tout, les recherches dédiées à la radicalité, en communication politique comme en sciences du langage, n’en restent pas moins marginales. C’est à ce vide (au moins relatif) qu’entend répondre cette publication qui réunit dix contributions pluridisciplinaires situées au croisement du théorique, du descriptif et du pratique. L’analyse des champs lexicaux, arrière-plans topiques et univers de représentation permet ainsi de mieux comprendre ce qui est au coeur de l’action « radicale » et de sa communication.

Numéro de commande 205171104
Communiquer (sur) la radicalité (Les Cahiers Protagoras 4)
€ 10,00

La « radicalité », dans ses différentes dimensions ou acceptions, constitue un terrain d’enquête particulièrement fertile au regard de la variété des corpus qu’elle nourrit et des mobilisations qu’elle porte à l’intérieur de l’espace social et politique ; dans le champ des idées comme dans celui des médias. Malgré tout, les recherches dédiées à la radicalité, en communication politique comme en sciences du langage, n’en restent pas moins marginales. C’est à ce vide (au moins relatif) qu’entend répondre cette publication qui réunit dix contributions pluridisciplinaires situées au croisement du théorique, du descriptif et du pratique. L’analyse des champs lexicaux, arrière-plans topiques et univers de représentation permet ainsi de mieux comprendre ce qui est au coeur de l’action « radicale » et de sa communication.


Table des matières

Préface 3
Nicolas Baygert, Esther Durin, Élise Maas et Loïc Nicolas

Une controverse sur la radicalité comme symptôme d’une crise sociale
Patrick Charaudeau

Vers un « processus » de radicalisation : éléments d’analyse de l’usage du terme « radicalisation » dans la presse française dans le contexte post-attentats de 2015
Amandine Kervella, Aurélia Lamy et Éric Kergosien

La fabrique parlementaire du discours sur la « radicalisation » : politiques, acteurs, experts
Pascal Marchand

La radicalité du discours messianique de l’État islamique et ses usages sociaux
Mohamed Fahmi

L’expression de la menace dans le discours djihadiste
Laura Ascone

La promesse d’éternité : une motivation de l’acte radical ?
Jacques Henno

La contre-influence radicale : plasticité et ciblage du discours de Daech à travers ses messages audiovisuels et le magazine Dabiq
Stella Laperuta et Sébastien Lucas

Euphémisation de la mort et de la vie : figuration du corps combattant dans les spots audiovisuels de recrutement de Daech et de l’Armée de terre française
Zineb Benrahhal Serghini, Lucile Desmoulins et Robert Nardone

Stigmatisation des discours militants contre la normalisation des physiques féminins « Beach Body Ready ». La radicalité comme argument de négation de l’altérité
Naomy Djedji

Le plaidoyer de Transparency International France : une stratégie d’influence normée pour une transformation radicale de la vie publique ?
Malik Samassekou

Nicolas Baygert porte un regard aiguisé et singulier, volontiers critique, sur le pouvoir des médias et la médiatisation du pouvoir. Après un doctorat en sciences de l'information et de la communication à l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV) et à l’Université catholique de Louvain (UCL), il dissèque, avec impertinence, le récit médiatique et la communication des puissants, au CELSA (Paris), à l’ULB et à l'IHECS où il dirige PROTAGORAS, le laboratoire d'idées (Think Tank) en communication politique et publique.

Restez informé et inscrivez-vous à notre newsletter