You are using an outdated browser. Upgrade your browser today to better experience this site.

Les alternatives à la détention en Belgique

Disponible
2017
Livre
Editeur(s): Cartuyvels Yves, Slingeneyer Thibaut
Auteur(s): Beyens Kristel, Cartuyvels Yves, Jonckheere Alexia, Lombardi Stochetti Maria, Maes Eric, Roosen Marijke, Slingeneyer Thibaut
Ouvrage de la collection Les dossiers de la R.D.P.C.

Ce dossier est compris dans l'abonnement de Revue de Droit Pénal et de Criminologie de l'année 2016.

Ce dossier est issu d’une recherche européenne sur la thématique « Prison Overcrowding and Alternatives to Detention » (Just/2013/JPEN/AG/AG/4539) à laquelle le GREPEC (Groupe de Recherche en matière Pénale et Criminelle) de l’Université Saint-Louis - Bruxelles a participé, entre 2014 et 2016. L’objectif de cette recherche était de proposer une analyse des sanctions et mesures alternatives existant aux trois stades du processus pénal (présentenciel, sentenciel et postsentenciel) et de questionner leur impact sur la problématique de la surpopulation carcérale dans six pays européens. Une approche comparative horizontale a été privilégiée, doublée d’une approche verticale visant à étudier la compatibilité des dispositifs nationaux en regard des standards européens, qu’il s’agisse du droit du Conseil de l’Europe ou de celui de l’Union européenne.

C’est dans le fil des résultats de cette recherche que le GREPEC a pris l’initiative de ce dossier consacré aux alternatives à l’emprisonnement en Belgique, en élargissant le champ des contributions à d’autres aspects de la problématique, traités par des chercheurs issus de l’Institut National de Criminologie et de Criminalistique (INCC) et de la Vrije Universiteit Brussel (VUB).

ISBN 9782874034527 - Numéro de commande 206173100
Les alternatives à la détention en Belgique
€ 49,00

Ce dossier est compris dans l'abonnement de Revue de Droit Pénal et de Criminologie de l'année 2016.

Ce dossier est issu d’une recherche européenne sur la thématique « Prison Overcrowding and Alternatives to Detention » (Just/2013/JPEN/AG/AG/4539) à laquelle le GREPEC (Groupe de Recherche en matière Pénale et Criminelle) de l’Université Saint-Louis - Bruxelles a participé, entre 2014 et 2016. L’objectif de cette recherche était de proposer une analyse des sanctions et mesures alternatives existant aux trois stades du processus pénal (présentenciel, sentenciel et postsentenciel) et de questionner leur impact sur la problématique de la surpopulation carcérale dans six pays européens. Une approche comparative horizontale a été privilégiée, doublée d’une approche verticale visant à étudier la compatibilité des dispositifs nationaux en regard des standards européens, qu’il s’agisse du droit du Conseil de l’Europe ou de celui de l’Union européenne.

C’est dans le fil des résultats de cette recherche que le GREPEC a pris l’initiative de ce dossier consacré aux alternatives à l’emprisonnement en Belgique, en élargissant le champ des contributions à d’autres aspects de la problématique, traités par des chercheurs issus de l’Institut National de Criminologie et de Criminalistique (INCC) et de la Vrije Universiteit Brussel (VUB).

Découvrez aussi

Restez informé et inscrivez-vous à notre newsletter