You are using an outdated browser. Upgrade your browser today to better experience this site.

Les services publics locaux au cœur de l'effervescence sociétale

Disponible
285 p.
2017
Livre
Auteur(s): Coenen Alain

Le grand philosophe français du XVII ème siècle René Descartes évoquait déjà l’importance de bien penser pour agir mieux. Or, dans notre société hyper-agitée, les agents du service public local - comme tellement d’autres professionnels - prennent de plus en plus rarement le temps de réfléchir au sens des tâches qu’ils accomplissent quotidiennement.

C’est d’autant plus dommage qu’ils sont les dépositaires de très belles valeurs, parmi lesquelles l’altruisme et la solidarité. De très belles valeurs assurément, même s’il faut bien reconnaître qu’elles ont  parfois été mal vendues au cours des dernières décennies.

Comme il le fait dans le cadre de ses formations, l’auteur a essayé de renouer avec les  fondamentaux de ce beau métier qui consiste à servir l’intérêt général. Beau mais malaisé  parce que de plus en plus souvent confronté aux inquiétantes dérives de la citoyenneté moderne : un égocentrisme parfois exacerbé,  une tendance  à saisir les cours et tribunaux à la moindre contrariété, une propension à faire appel à la presse ou à entretenir l’agitation sur les réseaux sociaux…

Le défi est exigeant mais enthousiasmant : réfléchir pour donner du sens et donner du sens  pour améliorer la qualité du service public de proximité.

ISBN 9782874034244 - Numéro de commande 206161322
Les services publics locaux au cœur de l'effervescence sociétale
€ 49,00

Le grand philosophe français du XVII ème siècle René Descartes évoquait déjà l’importance de bien penser pour agir mieux. Or, dans notre société hyper-agitée, les agents du service public local - comme tellement d’autres professionnels - prennent de plus en plus rarement le temps de réfléchir au sens des tâches qu’ils accomplissent quotidiennement.

C’est d’autant plus dommage qu’ils sont les dépositaires de très belles valeurs, parmi lesquelles l’altruisme et la solidarité. De très belles valeurs assurément, même s’il faut bien reconnaître qu’elles ont  parfois été mal vendues au cours des dernières décennies.

Comme il le fait dans le cadre de ses formations, l’auteur a essayé de renouer avec les  fondamentaux de ce beau métier qui consiste à servir l’intérêt général. Beau mais malaisé  parce que de plus en plus souvent confronté aux inquiétantes dérives de la citoyenneté moderne : un égocentrisme parfois exacerbé,  une tendance  à saisir les cours et tribunaux à la moindre contrariété, une propension à faire appel à la presse ou à entretenir l’agitation sur les réseaux sociaux…

Le défi est exigeant mais enthousiasmant : réfléchir pour donner du sens et donner du sens  pour améliorer la qualité du service public de proximité.


Table des matières

Préface
LIVRE UN : LA BOÎTE À OUTILS
Chapitre un Philosopher à propos du service public ?
Chapitre deux – La philosophie
Chapitre trois – L’éthique
Chapitre quatre – Les deux acceptions du concept service public
Chapitre cinq – Les services publics locaux
Chapitre six – L’itinéraire proposé

LIVRE DEUX : LA NATURE DES SERVICES PUBLICS LOCAUX
Chapitre un – Des services publics organiques sont créés pour assumer des missions de service public
Chapitre deux – Les services publics locaux sont créés par la loi, le décret ou l’ordonnance
Chapitre trois – Les services publics locaux sont contrôlés par les autorités publiques
Chapitre quatre – Les services publics locaux sont soumis au régime juridique spécial de droit public
Chapitre cinq – Éléments de définition des services publics locaux
Chapitre six – Articulation entre les services publics locaux et les autorités d’en haut

LIVRE TROIS : LES MISSIONS DES SERVICES PUBLICS LOCAUX
Chapitre un – Le concept clé : l’intérêt général
Chapitre deux – Approche du contenu de l’intérêt général en droit belge
Chapitre trois – Les concepts d’intérêt communal et d’intérêt provincial
Chapitre quatre – Précisions relatives au concept d’intérêt communal

LIVRE QUATRE : LES VALEURS QUI DOIVENT GUIDER L’ACTION DES SERVICES PUBLICS LOCAUX
Chapitre un – Une impressionnante liste de valeurs à respecter
Chapitre deux – La primauté du bien commun sur les intérêts particuliers
Chapitre trois – Le respect des libertés des citoyens
Chapitre quatre – Le respect du principe d’égalité entre les citoyens
Chapitre cinq – La transparence
Chapitre six – L’assainissement des campagnes électorales
Chapitre sept – La sobriété dans la gestion les communes
Chapitre huit – La probité dans la gestion
Chapitre neuf – La participation citoyenne
Chapitre dix – En finir avec la malgouvernance et la maladminsitration
Chapitre onze – La qualité du service rendu au citoyen

LIVRE CINQ : IL EST DONC POSSIBLE DE PHILOSOPHER
À PROPOS DES SERVICES PUBLICS LOCAUX
Chapitre un – Retour sur l’itinéraire
Chapitre deux – Des valeurs superbes, mais parfois (très) mal vendues
Chapitre trois – Altruisme versus égoïsme
Chapitre quatre – La malcitoyenneté face à la maladministration
Chapitre cinq – Des raisons d’espérer
Chapitre six – En guise de conclusion : un message aux agents des services publics locaux

ANNEXES
Première annexe – Le caractère démocratique du Mouvement dont sont issues les institutions communales
Deuxième annexe – La commune : heurs et malheurs des mots
Troisième annexe – Renouveau administratif et frénésie légistique
Quatrième annexe – Les nouveaux Sisyphe
Cinquième annexe – Les auteurs cités en quelques mots

Restez informé et inscrivez-vous à notre newsletter